Ce qui devrait être une évidence…

— CETTE IMAGE N’EST PAS LIBRE DE DROIT — Source : https://energyartistjulia.com

Dans l’apprentissage d’un humain qui grandit – fille ou garçon – il devrait y avoir plusieurs bases incontounables. Chaque personne devrait avoir reçu en cadeau comme certitudes :

  • Tu as de la valeur (incluant tu es unique, tu es aimable… et ce quoi que tu fasses, dises, penses) ;
  • Tu es aimé et entouré (même si tu ne le vois pas, ne le perçois pas, ne le crois pas, même si tu ne sais pas par qui) ;
  • Tu as le choix (toujours, quoi qu’il se passe, tu peux choisir ce que tu fais face à une situation, comment tu réagis, immédiatemment et dans le temps) ;
  • Le consentement n’est pas une option, il devrait être préalable à toute action. Ton corps physique (comme tes corps énergétiques) sont à toi, sous ta responsabilité, et personne ne devrait faire quelque chose te concernant sans ton accord explicite (quel que soit ton âge et ta situation), et encore moins te faire du mal sous quelque forme que ce soit. Si c’est le cas, sache que c’est un problème grave, anormal, et qu’il faut réagir au plus vite pour que cela cesse et ne se reproduise pas (préciser clairement et fermement ce qui est vécu et ce qui est ressenti. Si besoin mise à distance, plainte, guérison intérieure,…) ;
  • Tu as la capacité de ressentir consciemment ou non ce que pensent et ressentent les personnes qui te sont proches (physiquement ou émotionnellement). Tout ce que tu perçois n’est pas pour autant « à toi » ! Apprend à faire le tri, et à garder à l’esprit ta propre valeur et les lignes directrices qui te portent dans ta vie ;
  • Si tu te retrouve à agir contre la volonté de quelqu’un (par exemple rattraper quelqu’un sur le point d’être en danger), sois guidé par ce qui est le plus juste et cohérent en toi. Si la situation se répète, penche-toi sur la prévention, l’accompagnement, la discussion, la recherche de solutions pérennes et en accord avec la personne concernée.
  • Tu es un être résilient, qui se reconstruit à chaque instant. Ce que tu as vécu ne te définit pas, ce que tu as vécu ne te limite pas, ce que tu as vécu n’est pas obligé de se reproduire. Tu peux choisir autre chose, et cela commence par savoir ce qui est acceptable pour toi et ce qui ne l’est pas.
  • Tout cela est applicable pour les autres également, pour tous les autres.

Et en bonus : savoir se documenter, communiquer, se connaître, se défendre, et où s’adresser en cas de besoin.

A toute l’humanité en ce jour particulier, je souhaite d’être capable de cette conscience et de cette présence…

🙂

 

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *