Êtes-vous thérapeute de l’âme ?

lotusIl y a 3 ans, presque jour pour jour, j’ai eu une vision lors d’une profonde et intense méditation « improvisée » : le visuel de cartes de visite avec l’inscription « Thérapeute de l’âme »…

La vision et l’énergie sont restées présentes et tout aussi intenses jusqu’à ce que je prenne l’ordinateur, malgré ma surprise, pour créer le visuel correspondant. La surprise était de taille : déjà je n’avais absolument pas demandé à avoir une telle inspiration, je ne cherchais pas à faire de cartes de visite ou quoi que ce soit du style. Ensuite c’était d’une précision et d’une clarté étonnante, jusque dans les petits détails (même si je n’ai pas pu tout retranscrire via l’ordinateur). Enfin et surtout en raison de cette étrange appellation : « Thérapeute de l’âme »… Mais qu’est-ce que ce cela voulait donc bien dire ? J’étais un peu fâchée à ce moment avec le terme thérapeute, bien que connaissant vaguement son étymologie et son sens, plus large que l’image que l’on peut en avoir (sans parler de la notion d’âme, qui est vite un fourre-tout). J’ai donc fait quelques recherches, jusqu’à trouver tout simplement :

Thérapeute : Du grec ancien θεραπευτής  therapeutếs (« serviteur », d’où 
« celui qui prend soin de quelqu’un » et enfin « médecin ») ; le premier sens 
s’explique par celui, particulier de « serviteur de Dieu ». 
Source : Wiktionnaire

J’ai été guidée pour commencer à proposer des soins sur notre ancien site « Onde d’Ascension », et détailler le processus. J’ai évidemment fait une recherche sur le terme complet ‘Thérapeute de l’âme’ pour voir si cela correspondait à quelque chose qui me parlait… A l’époque je n’avais trouvé qu’une seule (!) référence sur internet. En dépit de mes interrogations et de cette vague incompréhension, j’ai suivi la guidance jusqu’au bout. Cela donnait quelque chose comme ça :

carte-visite_2013

(et oui, depuis je me suis mariée et j’ai accepté l’énergie d’un nouveau nom…)

Les retours positifs des soins officiels (via le site, programmés) comme officieux (au quotidien, non planifiés et souvent faits au détour d’une discussion) m’ont montré qu’il y avait bien là un don, quelque chose à développer, mais également qu’il ne s’agirait pas d’un métier au sens habituel du terme. J’ai compris qu’il y avait quelque chose qui me dépassait, sans comprendre quoi, et j’ai laissé les choses se faire sans chercher plus loin.

Avec les énergies fortes de ces derniers mois, il semble que la donne ait changé.

papillon-blanc

Plusieurs signes m’ont fait me replonger sur le sujet, notamment ce mois-ci un mail reçu d’une personne ayant vu ce terme en méditation et ayant trouvé mon site en réponse. Il me remerciait simplement d’exister et d’avoir créé mon blog lui montrant qu’il n’était pas seul. Autant il se retrouvait dans mes écrits, autant j’ai très fortement résonné avec la vibration de ses messages ! J’étais impressionnée de me retrouver autant dans ce partage d’une personne, alors que nous n’avons ni le même âge, ni le même sexe, ni le même parcours. Le message était vibrant, rayonnant, et clairement son auteur savait charger son texte, en conscience. Puis un deuxième mail, et le terme revient, la personne se demande cette fois si elle serait une « thérapeute de l’âme ». Elle semble se reconnaître également dans mes partages, et j’ai l’impression de me lire en la lisant. Avec cette fois, inclus mes doutes et mes interrogations.

Les éclaircissements sont venus cette nuit. Une nuit blanche, impossible de fermer l’oeil tant les énergies qui arrivaient étaient soutenues. Sans parler de ma fille de 18 mois – visiblement aussi réceptive que moi – qui n’a pas décollé de moi de la nuit, le contact semblait impératif. Ce matin une fois ma fille dans les bras de son père, je fais une nouvelle recherche sur ce terme, qui m’a vite montré l’ampleur du phénomène ! La première page entière de résultats renvoyait sur des sites avec l’appellation exacte. Autant de réponses flagrantes, et il ne peut pas s’agir d’un effet de mode.

Les « Thérapeutes de l’âme » sont en train de s’éveiller, afin d’accompagner le changement de dimension de notre Terre. Je les perçois majoritairement ainsi : ils sont probablement pour bon nombre de la famille des passeurs d’âme (ce qui n’implique pas de passer ses journées à « faire passer », c’est la famille de tous ceux qui accompagnent le changement d’un état à un autre, la mort n’étant qu’un passage parmi de nombreux autres, et il y a plusieurs « spécialisations » possibles…), maîtrisent le sujet du changement de vie (l’ont vécu et souvent accompagnent déjà les autres dans ce domaine), ont une grande sensibilité (possibles sens extra-sensoriels plus ou moins développés), un troisième oeil bien ouvert et actif (avec différents types de vision – et de visions – à la clé), une glande pinéale très réceptive, sont familiers avec l’énergie des fées, peuvent être sensibles à l’énergie de la déesse égyptienne Isis (ou autre représentation de Marie/Marie-Madeleine/la Mère Divine, le Féminin sacré…), ont certainement un lien d’enseignement avec les esséniens, et ont intégré l’énergie Christique en eux (ou sont en train de le faire). Ils maîtrisent les Accords Toltèques (dans leurs principes, même s’ils n’ont pas lu le livre éponyme), la vérité est leur couleur, l’évolution leur mission.

deesseisis

Ils se sentent, se savent « appelés », « missionnés », et n’ont pas d’autre choix que d’avancer sur ce chemin. Ils peuvent faire – et font souvent – des détours pour mieux comprendre leur fonctionnement et celui des autres, afin de pouvoir retourner l’énergie de leurs compréhensions à la Source, et surtout mieux accompagner les autres par la suite ou en parallèle. Ils disposent généralement d’une boite à outils assez conséquente à disposition, et ont ainsi plusieurs casquettes plus ou moins visibles à leur actif (magnétiseur, énergéticien, passeur d’âmes, kinésiologue, psychologue, manager, masseur, etc.).

Les thérapeutes de l’âme ont cette capacité spécifique de faire facilement UN avec la conscience supérieure de leur interlocuteur, et ainsi retransmettre images, informations, interrogations propices à l’évolution propre de ceux qui les côtoient. Pas besoin de cadre précis, pas besoin de protocole, cela se fait naturellement et spontanément au fur et à mesure que les blocages se déverrouillent. Ces blocages quant à eux peuvent être liés au processus d’incarnation, à une charge antérieure (certains sont tout nouveaux sur Terre et même dans un corps physique, d’autres ont une longue liste d’incarnations en cours), au contexte environnemental ponctuel, à une dérive non encore conscientisée (orgueil…) ou tout bonnement à l’évolution générale de l’humanité et de sa fréquence.

Bien sûr, il est possible de développer les outils qui vont autour, mais le don ne se révèle de toutes façons qu’à celui qui est prêt à le recevoir et le mettre en pratique, et dans les proportions adaptées à la situation.

couleursarcenciel

Dans mes dernières guidances, j’ai reçu l’image de mettre en place des outils, de créer un lien (énergétique en premier lieu), de participer à l’activation et l’expansion du réseau des thérapeutes de l’âme.

La première démarche est donc de créer un espace énergétique dédié, en partenariat avec ma guidante supérieur et mes guides, sur lequel vous pouvez vous connecter, vous qui lisez ces lignes. En effet, l’énergie a changé, l’avez-vous senti ? Si oui vous pouvez continuer à lire, sinon ce n’est pas le moment pour vous, passez votre chemin.

Dans cet espace sacré qui vous est dédié, vous pouvez récupérer toute l’énergie dont vous auriez besoin lors de vos coups de fatigue et autres difficultés passagères. Vous êtes invités à vous y relier lors de vos méditations, afin de vous connecter à votre famille. Certains d’entre vous connaissent déjà cet espace. Il existe hors du temps et vous pouvez y avoir eu déjà accès. Vous le reconnaissez, vous y avez déjà été. Peut-être le souvenir est-il lointain, avant votre arrivée ici. Peut-être l’avez-vous découvert « par hasard » et c’est sa signature énergétique qui vous a mené ici. Voilà. Merci.

 

infini

2 comments

  1. Oups ! Ca résonne fort ! Marie-Madeleine-Isis-féminin sacré, Accords Toltèques, les Fées… l’Energie Christique… rien qu’en t’écrivant cela, j’ai la sensation de feuilleter un des livres de ma vie, et le côté gauche du cerveau qui s’agite et le front en ébullition. MERCI pour ce beau message, Pénélope ! <3 <3 <3

  2. Merci Merci, je cherchais ce que j’étais, que faire, comment m’appeler et là, aujourd’hui je tombe sur cet article. Mon ame a vibré, j’ai pleuré et j’ai compris. Marie Madeleine (j’adore), Isi aussi, les Fées font parties de ma vie, l’énergie Christique j’apprends à l’installer.
    Je te dis merci et si nous pouvions discuter entre toutes les thérapeutes de l’Ame, ce serait sublime!!!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *