Fin d’un cycle, ou comment la métamorphose a déjà eu lieu en silence…

Période sensible, étonnante, enrichissante. Je constate avec un certain émerveillement que nous sortons de la période de Noël qui fut un magnifique passage pour moi. En effet, cette année, le jour de Noël (et celui d’avant, et celui d’après) ont été pour moi parfaitement semblables à tous les autres jours de l’année. Ce fut une révélation et un cadeau simplement magiques !

Pourquoi ? Comment ça ? Et la « magie de Noël » alors ? Le rêve, la féérie, les cadeaux, les retrouvailles en famille…?? Pénélope, tu délires là !

Et bien non, je ne délire pas. Et je suis heureuse et reconnaissante de le dire : dans mon monde, c’est tous les jours Noël si vous préférez le voir ainsi !

Car je n’ai pas besoin d’une date particulière pour faire « la fête », allumer des bougies, passer un moment privilégié en famille, faire un repas spécial si l’envie est là (bien que cette partie soit plutôt du domaine de Laurent depuis un moment…). Je ne me retrouve plus depuis des années dans ces « fêtes de fin d’année », qui n’ont depuis longtemps plus de sens à mes yeux en tant que telles. Je ne sais même pas encore si ma fille entendra un jour parler du Père Noël, et cela me va bien. Pas de mensonge dans l’environnement d’un enfant, c’est quand même plus simple… Quand à la féérie, depuis que j’ai renoué contact avec l’invisible comment dire… Cela m’enchante et me réjouis bien plus de « parler » au quotidien (ou presque) avec les fées, elfes, lutins et autres gardiens de lieux alentours que d’orienter la moindre parcelle d’énergie vers ce que représente aujourd’hui « Noël ». Le sapin, je l’aime au naturel dans le jardin, et les guirlandes lumineuses, vu que je les apprécie il y en a en permanence dans la maison 😀

Pourquoi attendre un jour « spécial » pour aimer et partager, pour se retrouver et célébrer, pour « se faire plaisir » ? Pourquoi ne pas le faire à chaque fois que l’envie est là, que le ressenti se manifeste, que la joie nous guide ? Les occasions de célébrer devraient être propres à chacun, qu’il s’agisse de changements de saisons, d’apprentissages nouveaux, de naissance ou concrétisation de projets, de rencontres ou de retrouvailles… Dans mon cas, après avoir fêté à notre façon « les lumières » à l’occasion du Solstice d’hiver, c’est plutôt une période propice au bilan de l’année, à la créativité, au partage et à une forme de renaissance.

Pour certaines personnes, Noël est aussi un moment particulièrement difficile. Période de toutes les apparences, les non-dits, les poids familiaux, les codes sociaux. Nombreux sont ceux qui peinent à être vraiment eux-mêmes au milieu de toute cette pression dont on n’a même plus conscience à force, et qui en souffrent. Je suis passée par là pendant des années, pour différentes raisons selon les périodes, et aujourd’hui, alors que je vis cela dans la simplicité de qui je suis au quotidien, sans avoir à me débattre dans des codes sociaux ou des valeurs qui ne me ressemblent pas, je voudrais partager cet espoir avec ceux qui doutent, qui n’osent pas, qui hésitent, qui se questionnent.

Il est tout à fait possible de passer un merveilleux – oui, vraiment, merveilleux, joyeux, magique, heureux..! – Noël (ou n’importe quelle autre évènement qui compte pour vous) seul ou à plusieurs, en famille ou entre amis, ici ou ailleurs, du moment que l’on s’écoute, se respecte, et que l’on choisit ce que l’on veut vraiment vivre. La seule chose qui compte est d’être en alignement avec soi-même, avec qui l’on est au fond de nous, avec ce qui nous met en joie ! Et cela, bien sûr, est propre à chacun 🙂

Vivre la vie qui nous convient réellement peut prendre du temps, de la volonté, de l’énergie, de la patience, de la persévérance, de l’argent parfois… mais dans tous les cas cela commence simplement par une prise de conscience et par des choix.

Le choix d’apprendre à se connaître, de découvrir ce qui nous plait ou non, ce que l’on veut vivre et ce qui ne nous correspond plus, ce qu’on aime et ce qui ne nous réussit pas.

Le choix de mettre en place cette écoute intérieure et cette communication extérieure au quotidien, de mettre à jour régulièrement son fonctionnement et ses croyances, et même parfois ses habitudes ou ses relations…

D’accepter d’évoluer et de ne pas ressembler à tout le monde si besoin. Peu de personnes me croient quand je raconte que l’un de mes plus beaux « Noël » fut passé seule (en tous cas dans le monde visible…) dans un petit appartement à Rouen, avec des bougies, de la musique douce, un moment de méditation, et un repas tout simple préparé et savouré en pleine conscience…

Voilà donc ce que je souhaite à chacun pour l’année qui vient… Vivre ce qui vous fait du bien, ce qui vous réussit, ce qui vous fait vibrer, ce qui vous fait évoluer vers plus de joie et de mieux-être à chaque instant, savoir vous écouter, et que votre quotidien s’aligne avec vos choix les plus élevés !

Pénélope

2 comments

  1. Merci Pénélope pour ce partage. J’ai passé Noël seule …. enfin pas vraiment car entourée d’amis invisibles et pourtant bien présents … d’Hermès (mon gros matou)…. juste éclairée par la douce lumière des bougies. Une Paix et une allégresse étaient présentes en moi, une musique céleste résonnait doucement dans ma tête et mon coeur était rempli de gratitude face à tous ces cadeaux que me donnait l’Uni-vers.

  2. Oui , avec les cadeaux que la vie nous offre chaque jour ,sans tambours ni trompettes, c’est Noël toute l’année ….Gratitude ..

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *