Nos enfants

Qu’avons-nous à leur transmettre ? Avons-nous réellement des choses à leur « apprendre » ? Nous observons notre fille évoluer, nous lisons, nous discutons, et nous nous souvenons : l’apprentissage de la vie se fait de lui-même. Une graine n’a besoin de personne pour lui montrer comment pousser pour devenir un immense arbre.

Être un modèle…

Depuis que je suis devenue mère, un changement considérable s’est produit en moi : c’est toute la notion de modèle qui s’est affirmée, transformée, affinée. En effet avant je pouvais parler et écrire sans forcément me sentir toujours en accord dans mes actes quotidiens. Qui n’a pas craqué sur le chemin de l’évolution, même avec la meilleure volonté du monde ? Et pourtant.

OUI

Oui !!!!!! Un mot si puissant… Je suis heureux d’être là. D’être en vie. D’être un miracle. Et je veux vous le partager.

Message à ma famille

A ma famille, à mes familles… J’ai grandi pleine de croyances, emplie de l’éducation transmise par vos propres schémas de pensée, ceux de la société, de l’école, du monde des « adultes ». Mon monde intérieur n’était pas réprimé en soi, mais il n’avait de place qu’à l’intérieur de moi, il était considéré comme celui d’un enfant, fait de rêveries et d’imagination. A présent j’ai repris contact avec ce « monde intérieur », et découvre jour après jour qu’il n’a d’intérieur que le nom. C’est en réalité une véritable porte d’accès vers l’univers.

Journal d’une conception

Note : ce partage est nous l’espérons le premier d’une série autour de la grossesse. Les textes ne seront pas publiés chronologiquement (les premiers ont été écrits dans des carnets et ne sont pas encore retranscrits), ni exhaustifs, ce sont simplement des mots qui nous passent et qui nous semblent avoir leur place ici… Belle lecture au milieu de ce beau voyage ! 16 octobre 2014 Aujourd’hui j’ai senti ton premier « vrai » coup de pied ! J’avais la main posée sur mon ventre, et j’ai senti un coup bien net, bien ferme, pas de confusion possible… Jusqu’ici ce n’étaient que des ressentis plus « subtils » : je pouvais dire, je « savais » quand tu étais réveillé ou que tu dormais, quand tu gigotais ou étais calme, je sentais – et sens toujours – tonRead More

La prophétie des Andes – James Redfield

La première étape pour modifier notre regard sur le monde est de s’ouvrir « mentalement » à une perspective nouvelle, d’élargir notre esprit à un autre « possible »… C’est une étape incontournable, puisque si notre mental n’est pas prêt, pas d’accord, ou s’il ne suit pas, il y aura refus, blocage, déni ou même impossibilité pure de voire les choses sous ce nouvel angle qui se présente à nous.