Fils du temps

Il est des concepts que j’avais du mal à faire coïncider bien que leur réalité me paraissait plausible au fur et à mesure de mon évolution et de mes expérimentations…

D’une part, le concept de “choix d’incarnation”, le fait qu’on soit une âme, une énergie condensée, qui ait – pour une raison ou une autre – décidé de faire l’expérience de la vie sur Terre, et de s’incarner ainsi dans un corps physique, avec un certain nombre d’éléments “programmés” en fonction des choix faits à des niveaux supérieurs de notre être…

D’autre part, le concept de “tout existe en même temps sur des fils du temps différents”, qui implique que différentes versions de “nous” fassent toutes les expérimentations possibles des différents choix qui se sont présentés à nous (vous savez, ce jour où vous avez pris une direction X en renonçant à la direction Y… Et bien une autre version de vous en fait l’expérience, parait-il… Et toutes les expériences possibles de l’Univers co-existent ainsi).

Paradoxalement, ces deux théories m’ont semblé cohérentes et valables dans une même mesure jusqu’à aujourd’hui. Des témoignages précis comme mes expérimentations personnelles me donnaient des éléments suffisants à mes yeux pour y accorder un même crédit. Restait à pouvoir les faire coïncider, question que je ne m’étais visiblement jamais posée puisqu’elle m’a sauté aux yeux voici quelques heures, les pensées vagabondant tout en faisant la vaisselle… (Cela me rappelle le titre d’un livre, “Après l’extase, la lessive”… Titre qui résume bien le fait que toute illumination / expérience spirituelle – aussi intense soit-elle – ne dédouane pas de continuer une vie quotidienne classique…)

Je passe le parcours multiple et intense des pensées qui ont du se succéder dans mon cerveau et je vous livre directement mes conclusions en l’état de mes connaissances / expériences / ressentis (ce n’est que mon point de vue actuel, si vous avez d’autres éléments et conclusions n’hésitez pas à partager en commentaire à la suite de l’article ou du partage sur Facebook…) :

  • Il y a bien un choix d’incarnation, d’âme, du “soi supérieur”… Des clés de compréhension et d’éclaircissement peuvent être disponibles via la numérologue, l’astrologie, le design humain, l’hypnose régressive, la rencontre avec ses guides, etc. ce qui dépendra là aussi des parcours de vie…
  • Il n’y a pas d’existence intrinsèque simultanée de différentes versions de nous, dans le sens où c’est souvent entendu. Quand je décide de tourner à gauche, il n’y a pas une copie physique de moi-même qui, sur un autre fil du temps ou dans une autre dimension, tourne à droite pour expérimenter un autre choix.
  • MAIS, pour autant, bien qu’elle n’existe pas “en tant que telle”, il est possible d’avoir accès à cette copie. Elle existe à un niveau que l’on pourrait qualifier de quantique. Une copie digne de Schrödinger, qui existe si j’y pense. Ce qui explique que certaines personnes puissent aller rencontrer ce.s double.s (en rêve, en voyage multidimensionnel, en clairsentience, ou autre…), et en retirer des informations parfaitement pertinentes, non prévisibles, et parfois surprenantes concernant les conséquences de tel ou tel choix, ou encore avoir un aperçu voire un échange concernant les compétences débloquées par ces autres versions en raison de leurs expériences différentes…

Dans mon cas, mon expérience principale validant intérieurement l’existence “d’autres versions de soi” est liée à la visite surprise, lors d’une méditation spontanée, d’un enfant que je n’ai pas eu dans cette vie. C’est un adolescent qui s’est présenté à moi, sous forme assez lumineuse, m’expliquant qu’il venait d’un équivalent du futur d’un autre fil du temps (élément logique car temporellement pour moi il aurait eu quelques années à peine s’il avait existé dans ma vie). J’ai reçu des images du point de divergence, ce moment où un choix n’a pas été fait, une invitation pas lancée, et où un hug (embrassade) amical est resté purement amical, alors qu’il y avait en énergie une possibilité d’autre chose. J’avais oublié ce moment, les images ont surgit comme si on projetait un film en haute définition dans mon cerveau. Le reste a été compris par “information spontanée”, comme si quelqu’un me transmettait un tas de données en une micro-seconde et que je savais, simplement. Je savais alors qu’il y avait une autre version possible de cette histoire, et que ce soir là, dans cette version, je n’étais pas remontée en voiture après avoir raccompagné cette personne. Je savais qu’il y avait eu union et qu’un enfant avait été conçu. Je savais que l’énergie de cet enfant était là et venait me parler. Il m’a raconté un certain nombre de choses, notamment sa joie de nous avoir comme parents dans son fil du temps. Il venait surtout pour se faire connaître, me transmettre cette énergie, que j’ai conscience – non de son existence à proprement parler – de l’existence de ces différentes réalités et de la façon dont elles peuvent, dans certaines circonstances, s’interconnecter. Cette rencontre m’a chamboulée. Elle n’a rien changé à ma vie telle que je la menais, mais intérieurement cela a vraiment modifié des perceptions, des croyances, et aussi quelque chose à un niveau énergétique que j’ignore encore même si j’en ai conscience.

Partage du moment, partage dans l’air du temps…

🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *