Le temps des départs

Me voilà amenée à écrire sur un sujet pas toujours évident. Le passage de la vie à… autre chose. Je ne parlerai pas ici de la mort, car ce n’est pas ainsi que je perçois ce passage à présent. La mort ne concerne que l’enveloppe physique, le corps de matière, cette partie qui permet à quelque chose d’autre (la conscience, l’âme, l’esprit…) de venir faire l’expérience de la matière, en l’occurence dans notre cas sur la planète Terre. Je vais d’abord vous partager mon vécu et mes évolutions sur le sujet, comment j’en suis arrivée à percevoir les choses ainsi. Ensuite je vous partagerai quelques recommandations au fil de ce qui me vient. Si vous voulez aller directement à la partie pratique

Transmutation

Il est des jours où une phrase surgit comme ça de nulle part, et dont la puissance est impressionnante, en tous cas sur moi. Autant la partager, donc, au cas où elle ne me serait pas exclusivement destinée 😉 Je demande la transmutation de tout ce qui n’est pas conforme au plan supérieur pour lequel je suis venu sur Terre. A répéter à voix haute, basse ou intérieurement autant de fois qu’il y a de sensations énergétiques dans le corps…

J’ai changé de vie, livre enfin disponible !

Il était une fois un petit texte qui me passait par la tête… Pendant plusieurs mois, il s’affinait, se peaufinait, se raffinait, se définissait, s’ajustait, s’harmonisait à moi. Il en aura fallu des étapes pour qu’il prenne son envol. Si la grossesse fut idyllique, l’accouchement s’avéra plus long que prévu, et avec complications qui plus est !

(Re)Trouver sa famille d’âme

Une famille d’âme, c’est un peu le sésame pour ne plus jamais se sentir seul ou incompris. C’est un peu la pièce finale du puzzle. Ok, ensuite on passe à un autre puzzle avec d’autres pièces encore plus complexes, mais on sait au moins pourquoi et à quoi il est censé ressembler, alors que le puzzle d’avant on ne savait même pas qu’on était en train de le faire ni qu’il manquait des pièces ! Est-ce que tout le monde a une famille d’âme ? Oui, vraisemblablement. Est-ce que tout le monde doit la connaître ? Je n’en sais rien, mais ce qui est évident c’est que si vous lisez ces lignes c’est que le sujet vous intéresse.

EMDR, un outil pour la gestion des émotions

[Article initialement paru dans le magazine LE CHOU BRAVE n°10] EMDR = Eye Movement Desensitization and Reprocessing = Désensibilisation et reprogrammation par le mouvement des yeux. Il s’agit d’une technique particulièrement utilisée dans le cas de chocs post-traumatiques – catastrophe naturelle (tsunami, tremblement de terre…), traumatisme physique ou psychologique (accident, agression, viol, perte brutale d’une personne proche…). Son efficacité réside dans la stimulation des deux hémisphères du cerveau associée aux émotions vécues lors du choc, afin de les « refaire passer » dans le circuit de traitement « normal » des émotions.

L’art de penser, ou comment transformer notre réalité

Que se passe-t-il lorsque vous vous réveillez et ne savez plus si vous venez de rêver ou si c’était la « réalité » ? Vous avez deux options qui se présentent : soit vous vous dites « ah, c’était un rêve », et dès lors tout son contenu « sort » de votre réalité, soit vous doutez du fait que ce soit un rêve et son contenu va commencer à influencer vos pensées, vos perceptions, votre quotidien… Prenons un exemple

Faire le point

Il est des périodes de la vie qui me semblent de plus en plus nombreuses et rapprochées : celles où l’on nous met devant la possibilité de faire le point en nous : le point sur nos choix quotidiens et ceux à long terme, le point sur nous-même et qui nous sommes ou croyons être, le point sur nos relations, le point sur nos croyances sur un sujet puis sur un autre et ainsi de suite…

La clé du bonheur

La gratitude. S’il n’y avait qu’un mot, qu’un concept, qu’une idée à retenir, ce serait elle. On peut plus largement résumer notre capacité à être heureux en 4 points : le coeur, la gratitude, le regard et la responsabilité. La gratitude permet de se connecter à notre coeur. Et notre coeur est le seul guide fiable sur notre chemin de vie. Notre capacité à émettre des pensées de gratitude dépend de notre regard sur le monde, et notre regard sur le monde dépend de notre monde intérieur

Et toi tu médites ?

C’est une question que l’on m’a posée plusieurs fois récemment… Et qui me fait réfléchir sur ce que l’on appelle la « méditation ».

Être soi-même

La seule et unique chose qui nous empêche « d’être nous-même », c’est nous. Par peur de ne plus correspondre à « l’image » que les autres se sont fait de nous, par crainte de perdre certains repères qui nous ont rassurés jusqu’ici, et le plus souvent par simple manque de connaissance du fait que nous ne sommes pas spontanément « nous-même » dans nos sociétés actuelles. Généralement nous n’avons même pas en tête l’idée que cela puisse être autrement.